Une lettre de ma mère

Par défaut

A mon arrivée en France, s’il y avait une chose qui me manquait le plus c’était ma mère (c’est encore le cas). Chaque soir je pleurais dans mon lit pour évacuer toute tristesse, je me sentais seule, orphelinisée (mot que j’ai inventé), expulsé des entrailles de mon cher pays bien aimé. La nouvelle vie que j’avais me plaisait point. Ma mère me manquait tellement qu’à chaque fois que je respirais j’avais mal en dessous de mes cotes, j’avais l’impression que mes cotes serraient trop fort mes poumons, mon cœur se contractait de douleur que je m’étouffais sous mon sweet-shirt. Chaque jour qui passe je voulais rentrer à Madagascar, à Diego Suarez, son air marin me manquait, les flamboyants rouge du mois Décembre fleurissaient mes souvenirs. Et les antsary mangue gasy et les Ro ny drakaka sauce (bouillon de crabe sauce) me faisait bavé toute seule pendant que j’attendais le bus pour aller à la Fac. Je m’évadais à chaque moment d’ennuie pour éviter de déprimer d’avantage.

Ma mère, mon éternel déesse terrestre savait ce que j’aimais, non les colis ni des appels chaque jours mais les LETTRES, elle m’écrivait à chaque fois qu’elle avait l’occasion de la faire. Elle me racontait ce qu’elle faisait en brousse, des nouveaux veaux de nos zébus; de cueillette de riz de mes tantes, de nouveaux models de vêtements qu’elle a fait pour les groupes de comédien de Zolobe. Tout cela m’avait aidé à atténuer mon manque de pays, ma nostalgie, mes sentiments de regret de temps passés .

Les lettres, elles, elles sont incommensurables, elles sont éternelles, elles ne sont pas éphémères comme les appelles et les skypes. D’ailleurs,  on a pas la même sensation de joie en recevant une lettre manuscrite et poster qu’un mail que joliment décoré soit-il.

Toutes les longues lettres de ma mère étaient réconfortantes, remplies de tellement d’amour, d’encouragements, des conseils, que pour me ressourcer chaque weekend je relisais ses lettres. Pour moi, les lettres ont un pouvoir incroyable que certaines personnes n’ont pas connue sa splendeur, ces lettres m’ont aidées à réussir mes examens, m’ont poussées à obtenir mes diplômes, m’ont aidées à surmonter mes peines et mes premiers chagrins d’amour. Ses lettres commençaient toujours par la même phrase "Ho any zanako tiako". Je m’émoustillait des que je recevais ses lettres, que le temps me semble figer à l’instant ou je la lise, des images de chez moi, de mon pays, de ma brousse, de ma jungle malgache, de lazaret, de tanambao de bazar kely dansaient en défilement devant mes yeux. Une fois je l’ai fini humm je me sent apaisée, heureuse, car j’ai voyagé en laps de quelques minutes à travers ses lettres.

Les lettres de ma mère étaient magiques.

Association Nationale des Apprentis de France

Par défaut

 

Coucou les ami(e)s

 

Après mon fameux come back qui n’a pas trop fait fureur je reviens vers vous avec un court-article plus intéressant. Connaissez- vous l’association ANAF (Association Nationale des apprentis de France).

 

En effet cette association nouvellement arrivée dans le monde associatif est assez spéciale, certes elle n’envoie pas des Katy Pery à Madagascar ni Angelina Jolie en Afghanistan mais elle s’occupe essentiellement des problèmes nationaux. Elle s’est donné comme mission d’accompagner les apprentis avant et pendant leur formation. Elle aide à la recherche d’entreprise et la mise en relation avec des professionnels.

 

C’est un secret pour personne que trouver une entreprise c’est very very hard. Mais au moins, VOUS les jeunes d’aujourd’hui vous avez une solution, des professionnels qui vont vous accompagner avant, dans et après votre démarche.  

 

Pour plus d’information je vous invite de visiter leurs pages Facebook. Et n’hésite pas poser des questions sur la page ou envoie des messages.

 

 https://www.facebook.com/pages/ANAF/177977228898593?ref=hl

https://twitter.com/anaf_fr

 

Diana is BACK

Par défaut

Après une longue période de silence je reviens sur mon blog, normalement je devrais avoir énormément d’articles à écrire et des idées farfelues a partager avec vous mais en faite non!! Pendant ce long silence, je pensai pouvoir changer le monde et que je reviendrais sur mon blog avec des photos des puits qu’on aurait fait dans le désert somalien ou  des photos de dispensaires dans nord est de l’Amazonie mais je n’ai pas réussie tout ça. Il y a 3 ans je croyais que lorsque j’arriverai en France je vais voir des associations et  des donateurs qui vont pleuvoir pour soutenir mes causes mais rien de tout cela s’est passé.

En effet, en 2010 j’obtienne une bourse d’étude et je débarque à Paris 19e , j’habitais chez mon oncle. Dans un quartier de Juif, moi qui croyait pendant tous ce temps que tous les juifs étaient mort!! Et la, j’en voyait partout, quand ma cousine m’avait dit que ce sont des juifs j’ai eu un fou rire car je croyais qu’elle blaguait. J’ai remarqué que Ces juifs avaient des petites bouclettes sur les deux cotés de la tête, sur les tempes précisément (mais pourquoi ils ont ca? est ce que quelqu’un peu m’expliquer ca?) et des dames juives mettaient des perruques (encore un autre pourquoi) parce que contrairement a beaucoup d’africaine, il faut avouer que ces femmes la avaient des cheveux! donc POURQUOI la perruques…  

Donc, Je découvre un pays ou les gens se disent pas bonjour ou le sourire sont aussi rare que la pluie dans le désert!

Le premier jour ou je suis allé a la fac, je n’ai pas encore compris ce que c’était une zone 1,2,3,4,5,6 (à l’époque il y avait encore la zone 6, ce qui n’est plus le cas maintenant)  donc j’ai juste pris un ticket metro et j’étais parti sans me soucier du reste mais je devais juste suivre les panneaux comme mon oncle me l’avait indiquer pour ne pas me perdre et SURTOUT  conserver mon ticket de transport! 

Mon université, qui est l’université paris 13, se trouve a 45mn de chez moi en transport en commun!  Quand mon train se pose à l’arrêt du train de Saint Denis, je vois des hommes en uniformes qui rentrent dans le wagon ou j’étais!  Je croyais que c’étaient des policiers! je les vois fouiller tous les passagers, je me suis dit alors "ah ce sont peut être des contrôleurs de titre de transport"!! Et quand un d’eux c’était approché de moi, je lui ai donné mon ticket avec un grand sourire! A peine il a regardé mon ticket qu’il m’avait dit que mon ticket n’était valable que dans les metros! et qu’on était dans le rer et en plus j’ai dépassé la zone 2! (je vous laisse deviner la tête que j’ai fait )

moi: hein!! la zone 2 c’est quoi ca?

c’était la que le monsieur m’avait expliqué le système de zonage de metro et rer (train de banlieue parisien) et que je devais payer 50euros d’amende parce que j’étais dans la zone 3. Je lui ai expliqué avec franchise mon cas et je pense qu’il avait vu que j’étais vraiment une nouvelle recrue de la vie métropolitaine ,  donc il avait  réduit mon amende a 25euros. Tout mon argent de poche pour la cantine est parti dans cette amende. 

En France, on paye tous! même l’air qu’on respires on le payes! Tellement il y a des cotisations sur la fiche de paie!! des BBPR ou FFGHK ou GGDGHO des abréviations qui sont retiré sur le bulletin de paie, dont on sais même pas qu’est ce que c’est.

 

Si je me met a raconter  tous ce que j’ai vécu de nouveau dans ce pays nouveau, j’aurais pas assez débit pour les poster sur mon blog donc je m’arrête la. 

                                                                                                                                                                     

                                                                                                                                                                    Diana Chamia

 

 

Madagascar n’i Diego suarez!!!

Par défaut

Quand tu connais et pratiques le mora-mora
– Quand tu marches pieds nus dès que tu peux
– Quand tu as déjà mangé du vary, du ravitoto et du romazava
– Quand tout le monde est ton cousin ou ta cousine
– Quand on te demande si tu habitais dans une case, si tu avais la télé, internet…
– Quand tu as déjà pris un taxi où on voit la route a travers le "plancher"
– Quand dans ce même taxi, tu as les pieds mouillés quand il roule dans les flaques
– Quand tu es déjà rentré à 15 dans une 4L et à 25 dans une 404 bâchée
– Quand tu rigoles si on te parle de canicule
– Quand tu sais ce que sont les brèdes mafana
– Quand t’as déjà mangé les frites de fruit à pain
– Quand tu mets la part d’un imprévu chaque fois que tu te fais un thé
– Quand tu peux vivre plusieurs semaines dans la forêt tropicale
– Quand tu dis bonjour à tous les passants que tu croises
– Quand tu convertis les prix en francs malgaches dans les supermarchés français et que tu es effrayé(e) "ça va pas ou quoi?? Lafy loatra!!!"
– Quand tu as déjà nagé dans un banc de "brûlants"
– Quand ton ordi, ta télé et tous les autres appareils électriques ont sauté à cause d’une coupure d’électricité…
– Quand tu sais allumer un groupe électrogène
– Quand t’arrives à faire le remake de la pub Tahiti et que toi aussi, tu prends ta douche sous la pluie
– Quand tu te baignes dans un océan à 28°C
– Quand tu vois un lézard, tu dis "ouais ben t’as pas vu un margouilla ou un gecko"
– Quand tu cries dans ta salle de bain car l’eau est bouillante à cause des tuyaux exposés au soleil.
– Quand les cafards énormes dans ta cuisine ne te font plus aucun effet
– Quand tu tapes la discute avec le chauffeur de taxi, le banquier, les flics ou la gérante d’un épi-bar…
– Quand tu sors des liasses de billets pour juste faire le marché
– Quand en descendant de l’avion, tu sens la chaleur étouffante te prendre, et que tu réalises que ce ne sont pas les réacteurs qui font ça
-Quand c’est toi qui dois faire attention aux taximen et pas l’inverse
– Quand tu ignores totalement le nom de famille de tes connaissances
– Quand tu ne trouves pas bizarre que le coq chante à longueur de journée
– Quand tu découvres qu’il existe d’autres limonades que le "Bonbon anglais"
– Quand ce ne sont pas les oiseaux que tu regardes dans les arbres mais les caméléons
– Quand tu t’es déjà fait poursuivre par une pintade dans la rue, ou pire : un zébu !
– Quand tu dois arrêter ta bagnole parce qu’un troupeau de zébus traverse la route en pleine ville
– Quand t’as ramené des paquets entiers de Pecto avec toi: pour la toux ou pour ton rhum arrangé!
– Quand tu n’aimerais te déplacer en véhicule que dans la benne d’un pick-up, même si ça fait mal au cul!
– Quand tu as déjà mis des pulls à 20°, voire même 25°C
– Quand même longtemps après ton retour, tu continues de dire "veloma" ou "yéyé" en partant
– Quand le médecin te trouve des parasites aux noms improbables lors de tes analyses médicales
– Quand t’as au moins 3 potes qui viennent manger chez toi chaque jour….
– Quand tu ne connais aucune autre bière que la THB
– Quand tu commandes un Coca en France, t’as encore le réflexe de préciser "GM" ou "PM"
– Quand tu veux acheter tes clopes à l’unité
– Quand tu lis cette liste et que tu dis "C’est clair !"
– Quand la pluie coule du plafond de chez toi
– Quand le seul whisky que tu connaisses est le Brighton
– Quand tu pètes un plomb quand on te dit : "T’habites à Mada? Mais y’a la misère là-bas"
– Quand tu ne supportes pas la France plus de deux mois
– Quand les gens te demandent si tu vis dans une case au milieu de la brousse, avec comme animal domestique un lémurien
– Quand tu n’as connu que TVM comme unique chaîne de télé
– Quand tu ne t’étonnes plus de payer du fromage ou du chocolat plusieurs milliers de Francs malgaches,
– Quand ton chien ne répond pas à "assis" ou "manger" mais à "mipetraka" ou "sakafo"
– Quand tu vas acheter tes comprimés d’anti-bio à l’unité en même temps que tes clopes
– Quand tu connais par coeur les histoires de groupes électrogènes, de phases, d’onduleurs, etc, et que le ronronnement du groupe ne te perturbe plus
– Quand tu te laves 5 fois par jour et que tu trouves ça normal !
– Que tu vas au bazar TOUS les matins
– Quand tu te promènes avec ton meilleur pote en vous tenant par la main ou par le bras
– Quand tu as déjà bu du vin d’ananas
– Quand tu négocies le moindre achat
– Quand tu manges à longueur de temps des crevettes au coco ou à la vanille
– Quand tu entends parler d’une naissance plusieurs fois par semaine
– Quant tu t’es laissé emporté(e) par la culture "clips" et VCD
– Quand tu passes ta vie en tee-shirt, short et tongs
– Quand tu as compris que la mort fait partie de la vie
– Quand tu découvres qu’en réalité, il n’existe que 2 saisons : la saison sèche et la saison pluvieuse…Et si tu as vécu à Maroantsetra, alors c’est la saison pluvieuse et la saison des pluies
– Quand t’as déjà vu un sacrifice de zébu
– Quand tu vas chercher ton eau au puits et que tu la stockes dans des bassines chez toi
– Quand lorsque tu commandes un poulet à ta cuisinière pour le repas, tu le retrouves vivant dans un de tes placards
– Quand tu as déjà vu une baleine de plus de 15m de long sauter tout près de ton bateau
– Quand tu sais danser le kawitra, le salegy, le sega, le zouck
– Quand tu ne t’étonnes plus d’entendre l’hymne national en boîte
– Quand toi aussi, tu as déjà fait monter les enchères pour acheter un poulet grillé et sa bouteille de Brighton
– Quand rien de vaut une canne à sucre après une bonne marche en forêt
– Quand on te demande si tes frères et sœurs sont de "même père, même mère"
– Quand ton seul prénom suffit pour décliner ton identité
– Quand tu connaissais Magic System avant l’hémisphère nord
– Quand tu sais enfin répondre au traditionnel "Kabary"
– Quand ton petit déjeuner peut très vite être du riz et du poisson séché
– Quand tu manges des sobika entières de litchis en saison
– Quand tu as vraiment acquis que ce ne sont pas les kilomètres à prendre en compte mais bien le temps de route!!
– Quand tu t’attaches vraiment à respecter les fady (y croire, c’est autre chose)
– Quand tu dois faire certifier conforme tes photocopies et légaliser ta signature
– Quand tu sais ce que c’est que de veiller un mort pendant des nuits entières
– Quand tu te fais une coco verte pour apaiser ta soif
– Quand tu es habitué(e) à voir les constellations "à l’envers"
– Quand tu vas à la plage et que t’es seul(e) sur des kilomètres à la ronde
– Quand tu te mets au karaoké et que tu aimes ça
– Quand rien ne vaut les brochettes de zébu marinées alors que tu ne mangeais pas de viande rouge
– Quand tu souris souvent
– Quand tu deviens accro aux samossas
– Quand la rue principale de ta ville s’appelle le goudron parce que c’est justement ce qui la différencie des autres…
– Quand les chênes centenaires n’ont plus aucun intérêt maintenant que t’as connu les baobabs
– Quand on t’a dit un nombre incalculable de fois "Tiako anao"
– Quand lors d’une rencontre, après "bonjour", c’est "vous êtes marié(e)?" qui suit
– Quand tu vas à reculons sous la douche le matin tellement l’eau est froide
– Quand tu vas à la boutique de "l’Africaine" parce que elle, elle est Namibienne et que non, Mada c’est pas l’Afrique
– Quand ta mangue, tu la pèles et tu l’attaques direct, sans couteau, ou que tu sois tellement t’es heureux de manger une mangue…
– Quand tu vides un bouchon par terre pour les Ancêtres chaque fois que tu ouvres une bouteille de rhum ou de whisky
– Quand tu négocies ta langouste alors que le prix de base n’excédait déjà pas 2 Euros…
– Quand tu as déjà suivi des épisodes de "Marimar" ou "Au cœur du péché"
– Quand tu ne jures plus que par Ricky, Jerry Marcoss, Rossy, Wawa ou Chila dans ton stock de musique
– Quand tu as mangé ton vary dans des feuilles de ravenala au milieu d’un champ
– Quand ça ne t’étonne pas de voir un troupeau de zébus traverser une rivières tous seuls
– Quand tu arrives à essorer ton tee-shirt tellement t’as chaud
– Quand tu achètes les mofo fonsty, les merveilles et les pâtes sur le bord de la piste
– Quand des puces ont pondu leurs œufs dans tes pieds
– Quand tu prends une douche, il y a plein de bêtes qui t’observent: araignées, geckos, cafards
– Quand tu gardes tes bouteilles en verre ou en plastique et fais ton business en les troquant
– Quand tu ne sors pas sans une lampe torche sur toi
– Quand tu as finalement réussi bien malgré toi par voir tous les opus de Jacky Chan, Bruce et Jet Lee, Jean-Claude Van Damme…
– Quand tu n’as jamais vu autant de 4L ou de 2 CV
– Quand tu cuisines au braséro dans ta maison
– Quand t’as déjà mangé du requin marteau au coco
– Quand tu héberges une demi-douzaine de grenouilles dans ton salon dès qu’il pleut
– Quand tu te damnerais pour un bon verre de vin
– Quand tu t’éclates sur du coupé-décalé
– Quant tu envisages d’utiliser une pirogue pour traverser ta cour en saison des pluies
– Quand tu connais par cœur tous les succès de Dalida, Joe Dassin ou Mike Brant
– Quand tu espères un tsaboraha pour faire une grosse teuf locale
– Quand tu ne comprends pas pourquoi tu as froid quand tout le monde a chaud lors de ton retour en France
– Quand tu grignotes des caca-pigeon à l’apéro
– Quand des ponts provisoires sont construits "sans garantie" (et le panneau l’indique bien!!)
– Quand tu ne peux pas t’asseoir autrement qu’en tailleur, même sur une chaise
– Quand tu commandes toujours des boissons "glacées"
– Quand il te faut attendre 3h "de temps" pour qu’on réponde à ta demande à la banque
– Quand tu ne peux plus te passer de jus naturels: coco, tamarin, carambole, cola, orange, ananas, corossol…
– Quand tu manges des achards de légumes ou du rougaille tomates à chaque repas
– Quand t’as oublié ce que c’était l’eau courante
– Quand tu manges tout le temps avec les doigts
– Quand toi aussi, tu engloutis les morceaux de poissons entiers pour ensuite recracher les arêtes broyées…
– …quand tu fais pareil avec les os de poulet
– Quand tu as déjà vu un retournement des morts et ça a été pour toi l’occasion de te prendre une cuite avec le 3ième âge
– Quand tu ne peux pas faire un seul trajet en véhicule sans envisager une panne, une crevaison ou une dizaine de passagers imprévus
– Quand t’as déjà bu du jus de "liane-caca" pour aider tes pauvres intestins et que tu le regrettes encore aujourd’hui
– Quand ton tube d’arnica adoré s’est fait détrôner par le duo gingembre-miel
– Quand tu rêverais d’un bon saucisson sec et du beurre demi-sel
– Quand tu es comme chez toi chez n’importe qui
– Quand t’as décoré un palmier avec du raphia coloré pour ton sapin de Noël
– Quand t’es cap de mettre 50 gousses de vanille dans ta bouteille de rhum arrangé
– Quand ta cartouche de clope "Good Look" vaut le prix d’un paquet en France
– Quand tu te vendrais pour un carambar ou un kinder (moi en tous cas!!)
– Quand tu sais qu’on n’a pas l’heure mais qu’on a le temps!
– Quand toi aussi tu deviens le 2ième bureau de quelqu’un…
-…et quand toi aussi tu as un deuxième bureau!!
– Quand tu ne peux plus commencer un repas sans savoir si "misy sakai"???
– Quand au restaurant, tu finis par demander ce qu’ils ont sous la main au lieu de te prendre un refus à chaque fois que tu demandes un plat de la carte
– Quand tu te méfies du "vita chinois"
– Quand tu ne jures plus que par le Rhum St Claude, Sambo ou Djama (et j’en passe)
– Quand tu connais les poulets bicyclette
– Quand on te demande l’heure, tu réponds à la malagasy et au lieu de 8h45, tu diras 9h"moins"

Dans ma tête quand je chante…

Par défaut

J ai tenu ce blog auparavant dans l idée
de pouvoir m’ exprimer librement depuis quelques mois j avais arrêté
Mais a trop écouté les conseils de blaireaux " du milieu " je finissais par me perdre moi même
Donc je suis de retour .. Plus informé que jamais
Vous cherchez a comprendre comment sa se passe de l’ autre coté du miroir
hein …
Et bien je vais vous le dire :
Mal , rien de ce coté n ‘est plus beau , plus net au contraire tu te bat mille fois plus
de nos jours les gens , rentrent dans cette course effrayante que " la célébrité " représente

En vérité maintenant on a tous un tel manque d’ amour que l’ ont finis par ce débattre comme on peut
pour en obtenir , et au nom de quoi hein … de rien
sa vous procure quoi d ‘être reconnus dans la rue sa vous renvoie juste a cette image
de vous : vous avez 8 ans et demi et rien que l ‘idée de rentrer dans cette grande cour d’ école vous effraie d ‘avance
on se sent démunie et faible .

Cette société finis donc par nous poussez a nous détestez les uns les autres comme des gamin mal élevé on ne s ‘entend plus les uns les autres mais on crève d’ envie d être reconnus par la masse .

Venons en a la haine , ce sentiment que l’ ont ressent tellement plus ..
j’ ai une relation très étrange avec la haine , j’ en finis a me mettre perpétuellement en questions
pourquoi cherchez et leur faire comprendre a tous que la musique doit rassembler et pas l’ inverse
ha mais c est vrai j ‘oubliais , tout sa est utopique hein maintenant c ‘est beaucoup mieux de se foutre sur la gueule pour savoir lequel chante le mieux , compétitions , compétitions et rien d autres ne compte …

Je ne désire pas être la meilleure tout simplement parce que je ne le suis pas
je suis une INCONSCIENTE ,
je me fous des règles et des lois établies
j’ en veux a la terre entière parce qu’ elle se fout de savoir si on s’ en sort
n y aurait t- il pas de happy end ?
Mais Si ! bien sur que si , d ‘ailleurs la voici :

CROYEZ en vos rêves mais pas trop parce qu ‘il se peut qu’ ils soient moins grands que ceux de votre voisin et vous vous devez d ‘être le meilleur … moi je me contente de cauchemardé uniquement parce que c ‘est encore gratuit .. et très peu recherché …

Suivez moi ou pas ..

Protégeons le reste de Madagascar !!

Par défaut

A Moramanga dans la région d’Alaotra Mangoro plus de centaine d’arbres sont abattues tous les jours pour deux simples raisons, la Chine et le charbon.
On arrive presque plus à identifier la journée et la nuit dans ce district parce que même pendant la journée le ciel reste gris, tenebreuse. Pourquoi ??????À cause du charbon bien évidement, tous les recoins des forêts sont remplis de noirceurs du charbon. Homme, femme, enfant brule chacun ses parts de bois pour les vendre aux bords des routes qui mènent à Tananarive et Tamatave. Des sacs de Charbon plus d’un mètre et demi n’est qu’à 4000ariary, à ce prix là, à cette vitesse là Mora manga va bientôt raser tout ses réserves forestières.
Le second, c’est la Chine, encore la Chine…déjà elle la seconde ville la plus polluante du monde et maintenant elle participe à l’extinction de faune et flore de Madagascar. Tout les 15 minutes un autre camion passe, chacun rempli de bois rond jusqu’aux plafonds. Ses bois sont a exportés pour la Chine. Pour quoi, les riziculteurs de la région Sofia se plaignent parce qu’il n’y a plus de pluie. Madagascar qui était déjà à moitié chauve se rase encore, bientôt il ne reste plus rien comme Mickael Kyle de ma famille d’abord.

Et ce n’est pas tout….

Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Par défaut

Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

« Femme protégée contre la violence, artisan du développement »

A l’occasion de la journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes,la première dame Mialy RAJOELINA ,madame la ministre de population RAMAROSON Nadine et la ministre de la communication…..ainsi que leurs protocoles ont fait l’honneur de Moramanga, Moramanga qui se situe à 120km d’Antananarivo est un district de la région Alaotra Mangoro.
C’était sous le ciel gris et pétillement de la pluie du stade municipale que la population de Moramanga les aient attendus. Le maire de la commune a prit l’initiative d’ouvrir le discours d’accueil .Le discours qui est bien sure déjà réservé, réservé à la protection des femmes contres la terreur que les hommes.Mais à la fin de son discours, il a profité de faire part de la demande de la population, la réparation de la route qui mène à l’hôpital et la réparation du station de télévision à Moramanga qui ne marchait pas depuis trois jours. Le second discours était celui de chef de Région D’Alaotra Mangoro,qui est un grand orateur. Son discours était aussi émouvant que marrant. Dans son discours il visait les hommes qui violente les femmes et avait souligné que « les femmes sont les plus magnifiques de toutes les créatures terrestres donc elles ne méritent pas êtres violentées ».
Après celui-ci, la ministre de population n’avait pas pu s’empêché de répondre à ce discours. Les remerciements ont étaient en plein plats et elle avait également pris part aux conseils et les constations de la martyre que les femmes malgaches vivent tous les jours. Chaque jour une nouvelle victime et souvent cette dernière ne trouve pas comment se protégé et ne connaisse pas ses droits, supporte simplement ses blessures et tristesses. Un homme sage changera certainement s’il avait bien écouté ces discours car c’était des conseils avec des paroles remplis de sagesse.
C’est ensuite que la première dame, qui symbolise toutes les femmes malgaches tout comme son titre le dit « première dame » c’était emparer du micro. Par contre elle ; elle a expliquée les différentes sortes de violences. C’est-à-dire que ce n’est pas uniquement ceux qui sont battues qui sont violentés mais ils existent des blessures moraux plus douloureuses que les blessures physique. Donc ils existent des violences morales et psychologiques comme les offenses et les menaces…
Au milieu de la journée, ils ont quittées le stade pour une grande salle de réunion pour ouvrir un débat ouvert à tous. Mais malheureusement la première dame n’avait pas pu finir la réunion et parti en avance car un autre droit l’appelle. Ce débat était public pour que tous le villageois de Moramanga puissent venir faire part de leur participation, c’est un signe de la démocratie directe.
Amina AHMED chargée du projet « Action et Préventions contre les violences conjugales » et ses collègues au sein de l’association ENDA Océan Indien ont apportées des livres qui contiennent des propositions pour la lutte contre la violence et le respect de droit de l’homme. Cette association est appuyé par quarante autres association par leurs bonnes intentions remarquables avec quoi ils ont pus récolté trois mille deux cent signatures des femmes en tant supporteurs de ce projet alors qu’au début ils ont espérer accueillir que deux milles signatures. Cette association se tienne tellement que Monsieur le Président de la Haute Autorité de Transition Andry Nirina RAJOELINA prennent en considération ces proposition parce qu’elles sont des fruits de travailles des grands spécialistes des affaires sociaux.
Alors madame la ministre de la population avait soulignée qu’elle chargerait elle même de donner ces livres à la présidence.
Après cela, Monsieur Romain, chef de service d’Alaotra Mangoro avait remercié la ministre de la première infrastructure de 10m sur 8 m faite par la ministère de population à Moramanga. Une enceinte destiné aux loisirs pour les personnes âgées qui va se trouvée dans la cours de mairie de la ville.
La ministre de la population avait expliquée que le moyen qui sert mesurer le développement c’est de voir la participation du peuple dans la structure gouvernementale.
Ensuite c’est aux tours des villageois de prendre la parole, par contre celui ce n’est ni propositions ou remerciements mais une demande d’aide, le village d’Andasibe farita Gana est au bord du chemin de fer de Madarail (société de chemin de fer nouvellement instaurée à Madagascar). Le responsable du Madarail a fait un ultimatum que si les villageois ne se déplacent pas dans le quarante huit heures qui suivent leurs maisons seront rasées par des bulldozers. Mais les habitants de ce village refusent de s’en aller parce que ce dernier les renvoies de leurs villages tandis qu’ils ne possèdent pas des papiers nécessaires qui prouve que ce part de terrain les appartienne vraiment.
La ministre avait précisée que « même les makis ont des réserves et pourquoi les êtres humains seront renvoyés de leurs maisons» donc elle va certainement trouver une solution radicale à ce problème puisque l’excuse de Madarail n’était pas bien fondé car ce dernier à expliqué qu’ils ont besoins de ce village pour construire un restaurant. Ainsi était clôturé le débat.

A l’aprèm- midi venu la ministre de la population avait un rendez-vous avec les journalistes, le maire et même les massons du bâtiment pour les personnes âgées qui allait être construit dans à la commune parce qu’elle va poser la première pierre.
Enfin elle termine par les interviews des médiateurs. Ainsi s’achève la journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes en compagnie de madame la ministre de population RAMAROSON Nadine à Moramanga , espérons simplement que les coupables ont retenues les conseils et vont les suivres jusqu’au bout de la lettre.
Parce que les femmes sont faites pour recevoir la douceur et la tendresse et non la terreur et la violence.